Cahier 2003-14

Titre :Ségrégation urbaine et marchés du travail au sein de l'aire urbaine bordelaise: quelle portée pour l'hypothèse de mauvais appariement spatial ?
Résumé :Cet article propose de tester la portée de l'hypothèse de mauvais appariement spatial sur l'aire urbaine de Bordeaux. A partir d'une synthèse théorique de l'articulation ségrégation urbaine-marchés locaux du travail, nous développerons un cadre d'analyse permettant de mieux appréhender le rôle de la distance dans l'appréciation du mauvais appariement spatial. Les résultats obtenus confirment l'existence d'effets différenciés de friction spatiale, tout en soulignant leur impact limité sur les taux de chômage locaux. Les effets de ségrégation urbaine et d'accès limité à la mobilité possèdent un pouvoir explicatif plus important.
Mot(s) clé :Ségrégation résidentielle, mauvais appariement spatial, mobilité, chômage
Title:Residential segregation and local labor markets within the Bordeaux metropolitan area : which range for the spatial mismatch hypothesis?
Abstract:This article aims at providing a test of the spatial mismatch hypothesis on the Bordeaux metropolitan area. Starting with a theoretical survey of the complex links between residential segregation and local labor markets, we then propose a framework allowing for a better understanding of the impact of physical distance on spatial mismatch. The results confirm the existence of somewhat different effects of spatial friction depending on the distance, but also underline the limited effect of spatial mismatch on local unemployment rates. Factors such as the socio-economic composition of population and mobility access have a more important explanatory power.
Keyword(s):residential segregation, spatial mismatch, mobility, unemployment
Auteur(s) :Frédéric GASCHET (GRES- IFReDE-IERSO), Nathalie GAUSSIER (GRES-IFReDE-IERSO)
JEL Class.:J15, J41, R14

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRES (2003)


© GREThA 1999-2019