Cahier 2004-18

Titre :Marchandisation de l'eau et conventions d'accessibilité à la ressource. Le cas des métropoles d'Afrique Sub-Saharienne
Résumé :La question de l'accessibilité à l'eau potable dans les grandes métropoles d'Afrique Sub-Saharienne est révélatrice de l'émergence de nouvelles conventions et de nouvelles perceptions de cette ressource. Le contexte actuel traduit une diversification des acteurs. Depuis les années 90, le partenariat public-privé dans le cadre de la redéfinition des plans d'ajustement structurel et de la recherche de la bonne gouvernance nécessite de nouvelles normes en matière de gestion de l'eau. Par ailleurs, l'eau peut être comprise à la fois comme une ressource et comme un service public et, en ce sens, elle amène à se poser de façon renouvelée la question du lien entre efficacité et équité. L'Economie des conventions propose une grille de lecture qui permet de s'écarter des analyses traditionnelles qui posent le principe d'efficacité économique comme principe central. En dépassant l'approche cognitiviste des règles, c'est-à-dire l'approche en termes de convention stratégique, nous partons de l'hypothèse selon laquelle une convention est constituée d'un modèle d'évaluation et de règles de comportement. Cette distinction nous permet de déterminer quatre types de conventions que nous qualifierons de �droit humain�, �communautaire�, �intérêt général� et �marchande�. Il s'agit d'archétypes qui nous procurent une grille de lecture de l'évolution historique de la construction de ces conventions et de leurs interactions dans le cas des villes d'Afrique Sub-Saharienne. Au lieu d'en rester au niveau de l'identification des règles de comportements (régie, délégation de service public, règles coutumières, etc.), nous proposons de déceler le modèle d'interprétation sous-jacent, dans la mesure où c'est lui qui, selon nous, détermine la finalité de l'action � entre équité et efficacité. L'Economie des conventions permet donc de montrer qu'il existe d'autres modes d'évaluation que le seul mode marchand, leur sélection résultant de choix politiques. La question des liens entre l'économique et le politique, dans un domaine tel que celui de l'eau, apparaît essentielle.
Mot(s) clé :gouvernance, partenariat public-privé, société civile, services urbains en Afrique Sub-saharienne, accessibilité à l
Title:Trading Water and Resource Accessibility Conventions. The case of Sub-Saharian African Cities
Abstract:The issue of the accessibility to drinking water in large Sub-Saharian African Metropolis reveals the emergence of new conventions and new perceptions related to this resource. The current context shows an increasing number of actors. Since the 90's, new norms are required to guide public-private partnerships engaged in redefining structural adjustment programs and in implementing a good governance. Moreover , Water can be considered as a primary resource but also as a public service and therefore induces new questionings about the link between efficacy and equity. Within an Economics of Convention approach it is possible to depart from traditional analysis based on economic efficacy as a central principle. By considering an approach beyond one in terms of strategic conventions our assumption is that a convention is based on an evaluation model and on behavioral rules. With this distinction it then possible to define four types of conventions that we call �human right�, �community�, �general interest�, �trade�. These constitute archetypes allowing the analysis of historical evolution of conventions and their interactions in Sub-Saharian African cities. Instead of simply identifying behavioral rules (state-owned company, delegation of public utilities, customery rules) our aim is to detect the underlying interpretation model. This is important because, in the end, the link between efficacy and equity is closely dependant on it. Thus, Economics of Conventions can highlight that beyond the �trading� principle other evaluation schemes exist and that the choice of a given principle stems from political choices. The issue of links between economics and politics is therefore of major importance in such a field.
Keyword(s):governance, public-private partnership, non-trading company, urban services in Sub-Saharian Africa, accessibility to drinking watere, solidarity, efficiency/equity, Economie of conventions
Auteur(s) :Catherine BARON (LEREPS-GRES), Anne ISLA (LEREPS-GRES)
JEL Class.:O13, O18, O20, O55, H41, I31, Q25, Q26

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRES (2004)


© GREThA 1999-2019