Cahier 2005-04

Titre :Essai sur les régimes de combinaisons de cités et la dynamique des mondes
Résumé :L'objet de cet article réside dans la catégorisation de régimes de régulation, d'actions coordonnées. Nous mobilisons une épistémo-méthodologie constructiviste et complexe, et plaçons notre approche au sein de l'économie des conventions. Une régulation est perçue comme une combinaison de cités qui organise un monde, un espace-temps structuré par des relations de pouvoir. Les deux clés utilisées pour catégoriser les régimes de régulation sont les espaces-temps finalisés de l'action (des univers) et l'intensité du pouvoir qui s'y exerce. Nous réinterprétons le concept de cité dans le cadre d'une théorie de l'action en nous appuyant sur les théories du pouvoir. Celles-ci sont examinées et conduisent à replacer le concept d'utilité dans un cadre complexe construit et situé. Le modèle proposé autorise une infinité de régulations possibles et retrouve la nécessité d'une approche pluridisciplinaire lors de l'étude d'un monde. Il reconnaît également la pluralité des logiques d'action et leur degré de généralité. Au final, nous retrouvons pleinement le modèle identitaire forgé dans les Sciences de Gestion.
Mot(s) clé :: action, individu, pouvoir, univers, régulation, monde, cité, convention, identité, dynamique
Title:An essay on the regimes of cities combinations and the dynamics of the worlds
Abstract:The aim of this article lies in the categorization of modes of regulation, of coordinated actions. We mobilize a constructivist and complex epistemo-methodology and place our approach within the economy of conventions. A regulation is perceived as a combination of cities which organizes a world, an action situation structured by relations of power. The two keys used to categorize the modes of regulation are the finalized space times of the action (the universes) and the intensity of the power which is exerted there. We reinterpret the concept of city within the framework of an action theory using power theories. They are examined and, as a result, the concept of utility is perceived within a complex, built and located framework. The model suggested authorizes an infinite number of possible regulations and finds the need for a multi-disciplinary approach when one's study a world. It also recognizes the plurality of action logics and their degree of generality. Finally, we show that this model coincides with the identity model forged in Sciences of Management.
Keyword(s):action, individual, power, universe, regulation, world, city, convention, identity, dynamics
Auteur(s) :Jean-Louis PERNIN (LEREPS-GRES)
JEL Class.:A12, A13, A14, B52, L51, Q13

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRES (2005)


© GREThA 1999-2019