Cahier 2005-14

Titre :Les cartes cognitives en analyse spatiale : une approche multidisciplinaire
Résumé :Bien connues de l'analyste spatialiste, les cartes mentales restent un concept difficilement opérationnel. Le développement des sciences cognitives ouvre de nouvelles perspectives dont ce papier propose une piste. Grâce à une association entre économistes spatiaux, roboticiens et informaticiens dans le contexte d'une Action Concertée Incitative Société de l'Information “Géomatique, Espace, Territoires et Mobilités”, nous montrons qu'il est possible de simuler des cartes cognitives d'agent en situation de rationalité limitée et située. Nous partons d'une hypothèse commune selon laquelle l'espace est au centre des stratégies individuelles. Nous soulignons l'idée selon laquelle la vision est centrale à l'apprentissage et à l'action spatiale située. Les cartes cognitives sont ainsi construites sur la base de préférences endogènes et permettent de dégager des résultats intéressants en matière de rationalité située. Par exemple, nous montrons que des agents cognitifs, c'est-à-dire dotés d'une carte cognitive, sont capables de résoudre des compromis spatiaux sans nécessairement optimiser un trajet à partir de ressources dont la localisation serait a priori connue.
Mot(s) clé :cartes cognitives, réseaux de neurones, apprentissage, multidisciplinarité
Title:Cognitive maps in spatial economics: A multidisciplinary approach
Abstract:If mental maps are a well-known subject in spatial analysis, they suffer from the difficulties to make them an operational concept. Nowadays, the development of cognitive science opens up new perspectives. Thanks to an association of spatial economists, roboticists and computer scientists in the context of a CNRS project “Geomatics, Space, Territories and Mobilities”, we show that it is possible to simulate cognitive maps that fit both with non-metric and situated properties. The paper works on a common assumption that space is central to understand individual strategies. It puts forward the idea that spatial visual information is central to spatial situated action. As a consequence, cognitive maps are built with endogenous preferences and exhibit interesting characteristics to better comprehend situated rationality. As an example, we show that a cognitive agent that means agent with a cognitive map, is able to solve spatial compromise without optimising any a priori known resources on a geographic map.
Keyword(s):Cognitive maps; neural networks; learning; economics issues; multidisciplinary system
Auteur(s) :Nathalie GAUSSIER (IERSO, IFReDE-GRES), Philippe LAROQUE ETIS neurocybernetics team (UMR CNRS 8051), Nicolas CUPERLIER ETIS neurocybernetics team (UMR CNRS 8051), Mathias QUOY ETIS neurocybernetics team (UMR CNRS 8051), Sorin MOGA ENST Brest, Philippe GAUSSIER ETIS neurocybernetics team (UMR CNRS 8051)
JEL Class.:D00, R10

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRES (2005)


© GREThA 1999-2019