Cahier 2007-01

Titre :Accords de libre-échange et Investissements Directs Etrangers : de la proximité institutionnelle comme facteur d'attractivité Le cas des banques et des Télécommunications au Maroc
Résumé :Comme l'ensemble des Pays du Sud et de l'Est de la Méditerranée (PSEM), le Maroc s'est engagé dans la signature des accords euro-méditerranéens pour augmenter la confiance des investisseurs internationaux et influer sur le choix de localisation des grandes firmes multinationales, celles-ci étant vues comme un vecteur important du processus de développement en permettant le renforcement du tissu industriel local, la création d'emploi, le transfert de technologie et la consolidation d'une croissance forte. Dans cet article, nous montrons à travers l'évolution et l'orientation sectorielle des flux d'IDE au Maroc depuis 1996 que les Accords Euro-Méditerranéens en articulation avec l'accord de l'OMC, ont constitué une continuité des Plans d'Ajustement Structurel car ils ont surtout permis un approfondissement des réformes, avec notamment l'ouverture à la concurrence de certains secteurs jugés jusque-là stratégiques pour l'économie nationale. Le profil de l'évolution des IDE de type greenfield n'a pas été bouleversé alors que l'important mouvement de fusions-acqusitions s'est traduit par un changement dans l'actionnariat des grandes firmes nationales, plus précisément dans le secteur bancaire et dans le secteur des télécommunications. Les accords de libre-échange peuvent être donc vus comme des accélérateurs du changement institutionnel.
Mot(s) clé :investissements directs étrangers, accords de libre-échange, partenariat euroméditerranéen, actionnariat banques, actionnariat télécommunications, Maroc, changement institutionnel
Title:Free Trade Agreements and Foreign Direct Investment : Institutional proximity as attractiveness factor The case of banks and telecoms in Morocco
Abstract:As all the Southern and Eastern Mediterranean countries, Morocco has been engaged into euro-mediterranean agreements to increase international investors trust. Another objective was to influence Multinational firms localisation choices,, as these firms are seen to be the main way to develop industries, employment, technology transfert and to reach an important growth level. In this paper, evolution of the foreign direct investment flows and their sectorial affectation since 1996 allowed us to conclude that euro-mediterranean agreements as well as world trade organisation agreement could be seen as last step of Structural Adjustment Plans. Indeed, they allowed to depeen reforms, essentially with the openness to competition of several own-stated sectors. Evolution path of foreign greenfield investment did not radically change but the important movement of mergers and acquisitions has been translated in a modification of domestic firms shareholding, especially in the banking sector and telecom. Therfore, Free Trade Agreements could be seen as the mean to fasten institutional change.
Keyword(s):foreign direct investment, Free Trade Agreements, euro-mediterranean partnership, shareholding, banks, telecoms, Morocco, institutional change
Auteur(s) :Malika HATTAB-CHRISTMANN (LEREPS-GRES)
JEL Class.:F15, F21, F15, F21, F23, O16, O19

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRES (2007)


© GREThA 1999-2019