Cahier 2008-13

Titre :Concentration de l'actionnariat et discipline de marché dans le secteur bancaire en Europe
Résumé :Nous évaluons l'effet de la concentration de l'actionnariat sur la discipline de marché exercée par les actionnaires des grandes banques européennes cotées. Plus précisément, nous testons tout d'abord dans quelle mesure le pouvoir prédictif de la distance au défaut est affecté par le degré de concentration de l'actionnariat (versant « monitoring » de la discipline de marché). Nous regardons ensuite si la situation financière future est directement influencée par la concentration actionnariale (versant « influence » de la discipline de marché). Nos estimations sont conduites sur un panel de 77 banques européennes cotées, observées entre début 1997 et fin 2005. Nous trouvons que la dispersion de la propriété réduit le pouvoir prédictif de la distance au défaut, et que la concentration de l'actionnariat est corrélée à une augmentation de la probabilité future de détresse financière. Les données utilisées proviennent de trois sources : Bankscope, Datastream et Thomson One Banker Ownership. Nous employons des modèles logit empilés avec correction des effets de clustering, et nous testons différentes mesures de la concentration actionnariale. Nous rappelons aussi les résultats théoriques qui prédisent que la discipline de marché doit être altérée par la concentration de l'actionnariat. Ce travail suggère en fait que la littérature empirique traitant des déterminants de l'efficacité de la discipline de marché ne devrait pas uniquement se focaliser sur l'aléa moral potentiellement créé par l'assurance dépôts, l'opacité des bilans ou le filet de sécurité prudentiel : l'évolution de la structure de propriété des banques doit aussi être
Mot(s) clé :discipline de marché ; concentration de la propriété ; risques bancaires
Title:Ownership concentration and market discipline in European banking: Good monitoring but bad influence?
Abstract:We investigate the impact of banks' ownership concentration on the effectiveness of shareholders' market discipline. More precisely, we first assess whether the ability of the distance to default to predict banks' financial distress is affected by the level of ownership concentration (“monitoring” hypothesis). We also assess whether banks' future financial situation is directly affected by ownership concentration (“influence” hypothesis). Our econometric estimates are conducted on a panel of 77 European banks observed between the first quarter of 1997 and the last quarter of 2005. We find that ownership dispersion reduces the predictive power of the distance to default. The data collected come from three sources: Bankscope, Datastream and Thomson One Banker Ownership. The econometric methodology is based on simple pooled-logit estimates corrected for the clustering effect. Several tests are then conducted to assess the robustness of the results. We also recall that theoretical results do exist to explain why banks' ownership structure can alter market discipline and the ability of market-derived indicators to predict future financial distresses. This work finally suggests that the empirical literature dealing with market discipline should not focus only on the moral hazard potentially created by bad insurance deposit design, balance sheet opacity or the safety net: the evolution of banks ownership structure might also be an important prudential issue.
Keyword(s):market discipline; ownership concentration; banks' risk taking
Auteur(s) :Tristan AUVRAY (LEREPS-GRES), Olivier BROSSARD (LEREPS-GRES)
JEL Class.:G21 ; G32 ; G34 ; E44 ; E58

Télécharger le cahier

Retour à la liste des Cahier du GRES (2008)


© GREThA 1999-2019